Le Château fort
  

Comme beaucoup d'autres villages, Adinfer a eut jadis un château. Il n'en reste pratiquement rien, à travers trois documents : une vue peinte vers 1605, une description du début du XVIII°siècle et un plan de 1724, nous allons essayer de voir à quoi il pouvait bien ressembler.

  

La vue d'Adrien de Montigny nous montre une forteresse relativement modeste comparée au château fort à 12 tours du village voisin : Ransart. Nous voyons distinctement deux tours avec toit en poivrière et une tour sans toiture. Un logis et une haute tour (sorte de donjon ?) sont également visibles. Nous savons que le château possédait deux entrées, la première donnait sur la rue de l'église et la seconde à l'opposé vers le bois.

Le chateau des Hames dans les albums de Croÿ

Détail d'un plan de 1724

 Le détail ci contre est tiré d'un plan de la commune gardé aux Archives Départementales du Pas-de-Calais que nous avons retravaillé. Il nous montre l'emplacement du château en 1724 (en gris). Son plan est irrégulier et plutôt de forme circulaire. La vue de 1605 nous montre un bâtiment intact, vers 1700, le Père Ignace, moine capucin, visite le village et nous laisse une description des vestiges du château de Robert de HAMES :

"Les vestiges nous font voir que c'étoit une forteresse. Il étois situé sur un terrain élevé avec des tours de distance en distance environné de fossés secs. On voit encore une partie des murailles, des fossés et quelques restes d'une tour sous laquelle il reste encore une cave massonée en entier et bien voûtées. Le château avoit deux portes qui subsistent encore. Sur celle qui fait face à la Rüe l'on y voit dans un Ecu en lozange les armes de la maison de Guisnes, l'autre porte est a l'opposite pour aller du coté du bois. C'est aujourd'huy la ferme du Seigneur".

Nous pouvons penser que le château fut victime de la conquête Française de 1635 - 1640 et de la politique de démantèlement des forteresses des rois Louis XIII et Louis XIV.

Ces restes disparurent au fil du temps : Le grand incendie de 1782, la Grande Guerre, certainement aussi le fait de se servir des ruines de la forteresse comme d'une carrière ont effacés les dernières traces en surface du château. De nos jours le tracé même des fossés n'est plus visible. Seule une butte couverte d'arbre surmontant une cave laisse à penser que ce sont les derniers restes du château de Robert de Hames.

  

La cave sous la butte en 2004

Emplacement d'une des tours en 2004

La cave

La butte

 

Les dimensions de la cave sont de 10 m de longueur, 1,82 m de largeur et 2,15 m au plus haut. Une trentaine de marche permettent d'y accéder. Longtemps, les Adinférois y ont stocké leur beurre (Il y fait en permanence 8°C). Quatre niches (dont trois sont comblées) sont encore visibles. Elle est voûtée et entièrement faite de pierre blanche. Les soldats Allemands qui occupaient le village entre 1914 et 1917 ont consolidés la descente de la cave en la bétonnant.

Un graffiti relevé nous donne comme date 1804 : "Barom MDCCCIIII". Le plan de 1724 n'indique à cet endroit que les ruines du château, le cadastre de 1813 n'y indique aucune construction. Tous ceci nous font penser qu'il s'agit bien là de la cave que visita le Père Ignace vers 1700.

Graffiti relevé dans la cave

Le terrain sur lequel s'élevait la forteresse est aujourd'hui propriété privée et inaccessible au public.

 

© 2005 - Commune d'Adinfer

  

Retour